RDC : Environ 100 médecins radiés abusivement de leur Ordre national, dénonce le SYNAMED

RDC : environ 100 médecins radiés abusivement de leur Ordre national, dénonce le SYNAMED

Le Syndicat national de médecins (SYNAMED) s’insurge contre la décision du conseil national de l’Ordre de médecins déclarant « non-inscrits » à l’Ordre une centaine de ses affiliés. Dans une déclaration rendue publique samedi 20 mars à Kinshasa, le bureau exécutif national du SYNAMED a qualifié cette décision d’abusive, disant avoir saisi l’inspecteur général de la Santé en lui transmettant les lettres de recours des médecins concernés.

« Le SYANAMED se demande pourquoi l’Ordre national des médecins, qui a réalisé ce contrôle administratif, n’a pas convoqué les confrères concernés pour présenter leurs moyens de défense ; au lieu de les qualifier gratuitement de non-inscrits au tableau de l’Ordre national des médecins », a affirmé le secrétaire général national de cette organisation syndicale, Jean Robert Mankoy.

Plusieurs dizaines des médecins ont marché vendredi 20 septembre dans les rues de Bukavu, pour exiger des autorités provinciales plus de protection après le meurtre du docteur Manenga dimanche dernier à son domicile dans la cité d’Uvira. La marche a été organisée après trois jours de service minimum organisé dans les hôpitaux du Sud-Kivu à l’appel de l’ordre des médecins de la province.

A l’issue de la marche de ce vendredi, un mémorandum a été déposé au gouvernorat de province. « Nous voulons une sécurité des médecins. Ce n’est pas possible que quelqu’un qui donne des soins à la population, quelqu’un qui donne la vie à la population soit abattu, sans aucune raison ! », a expliqué le président de l’ordre de médecin dans la province du Sud-Kivu, Fabrice Cikomola.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Articles Recents

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.